Streaming musical : des miettes derrière le mirage

  • Print

La faute, encore et toujours, à une répartition des recettes calculée selon un système de «pot commun», dont les artistes et ayants droit bénéficient à la mesure de leur part de marché sur les plateformes.

Libération

This website uses Google Analytics. Google will not associate your IP address with any other data held by Google. You may refuse the use of cookies by selecting the appropriate settings on your browser. Read More