Accord Majeur: Musique sur ordonnance ?

AM19 AFFICHE 150dpi

De Malraux à Zuckerberg, les formes de sollicitations des individus se sont profondément transformées.

Multiplication des canaux de communication, légitimation de nouveaux prescripteurs, perte de poids symbolique des prescripteurs traditionnels, recueil de données personnelles à grande échelle, on assiste à une reconfiguration des modes de recommandation culturelle qui transforme nos façons de consommer, travailler et vivre.

L’élargissement des possibilités de choix nous rend paradoxalement plus dépendants des conditions d’accès à cette offre pléthorique. L’organisation des contenus des plateformes, qui pourrait ouvrir l’éventail de nos choix, tend à les uniformiser lorsqu’elles visent un impact de masse. Dans un contexte inédit où l’individu est devenu autant prescripteur que l’institution, comment les acteurs culturels peuvent-ils encore inciter chacun à sortir de sa « zone de confort culturel » ? Comment s’adresser aux publics, avec quels partenaires et grâce à quels outils ?

Programme

 


Share |

Additional information

This website uses Google Analytics. Google will not associate your IP address with any other data held by Google. You may refuse the use of cookies by selecting the appropriate settings on your browser. Read More